Canicule : Quel impact sur un véhicule électrique ?

EKPD6OSZ7SBPY3NDFFZ0

La France traverse actuellement des périodes de grandes chaleurs. Celles-ci peuvent rendre particulièrement désagréable l’utilisation des voitures, mais peuvent également entraîner des conséquences sur les performances des véhicules électriques. Voici les principaux soucis que vous pouvez rencontrer et nos 4 conseils afin de les éviter au mieux.

La température du véhicule

La température peut facilement dépasser les 50 degrés dans l’habitacle et même atteindre les 100 degrés sur certaines surfaces exposées. Pour éviter cela, la majorité des véhicules électriques peuvent être climatisés à distance, via l’écran de bord ou une application sur smartphone. Si vous ne possédez pas cette option, le mieux est de laisser les vitres entrouvertes les premières minutes de roulage et activer la climatisation au même moment afin de lui laisser le temps de refroidir de manière optimale.

Les batteries

Les batteries doivent rester dans une fourchette de température propre à chaque modèle pour garantir un bon fonctionnement et leur durabilité, généralement aux environs de 25 degrés. Si le système de refroidissement est performant comme celui des Tesla, Hyundai, Kia, Audi et Jaguar qui exploitent un circuit liquide, il n’y a à priori pas de problème.

Mais certains véhicules, comme les premières Renault Zoé et la Nissan Leaf, régulent la température de leur batterie au moyen d’une ventilation. Moins coûteux qu’un refroidissement liquide, ce système à l’inconvénient d’être peu efficace dans une situation d’utilisation intensive.

Lorsque la température de la batterie est trop élevée, cela entraine une perte de puissance à l’accélération, et un temps de recharge allongé.

Besoin d’un véhicule électrique de proximité ?

N’hésitez pas à contacter l’un de nos spécialistes au 01 42 56 11 40

La climatisation

En circulation, la climatisation des voitures électriques consomme une part d’électricité de la batterie. Un grand nombre de modèles est équipé d’un système de pompe à chaleur réversible, permettant de réduire la consommation d’énergie pour générer de l’air froid, à l’inverse des véhicules à essence et diesel.

Une climatisation consomme environ 1 kW par heure de fonctionnement, ce qui provoque une perte d’autonomie de 20 à 30 km sur une charge complète.

Les bornes de recharge

La recharge sur bornes publiques est aussi susceptible d’être affectée par les fortes chaleurs. Exposée aux rayons directs du soleil, la surface des bornes de recharge peut atteindre des températures extrêmement élevées.

La température de fonctionnement pour une borne de recharge oscille entre -25 à +50 degrés, les bornes de recharge étant rarement conçues pour fonctionner à une température supérieure à 50 degrés pour les plus performantes d’entre elles.

Lors de fortes chaleurs la rapidité ainsi que la puissance de la charge peuvent être réduites, ce qui entrainera également une baisse d’autonomie du véhicule. Le système de gestion électronique peut aussi déclencher une mesure de sécurité pour éviter une surchauffe sur la borne.

Nos 4 Conseils

  • Poser un linge humide sur le connecteur, permettra d’accélérer la rapidité et d’augmenter la puissance de la charge. En étant refroidi, le chargeur sera plus performant.
  • Planifier et organiser son itinéraire à l’avance, recharger tôt le matin ou la nuit si possible par exemple, les températures seront beaucoup plus adaptées au véhicule.
  • Privilégier des stations de recharge possédant un toit ou se situant en parking souterrain et stationner à l’ombre ou à l’abri dès que possible afin de préserver la batterie.
  • Préparer en amont la température à l’intérieur du véhicule. La plupart des voitures électriques permettent de programmer la température et l’heure de démarrage du pré-conditionnement soit via le tableau de bord, soit à distance depuis une application constructeur.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page