Le retrofit est-il la solution miracle ?

happy senior woman standing her car

Le Rétrofit consiste à transformer un véhicule thermique en électrique, grâce au changement de son moteur. L’objectif est de réduire son empreinte carbone tout en économisant l’achat et la construction d’un nouveau véhicule électrique.

Afin de réussir sa conversion, il est nécessaire de remplir plusieurs conditions                     

  • La puissance du moteur électrique doit être identique à celle du moteur thermique.
  • Le moteur électrique utilisé doit fonctionner grâce à une batterie de traction ou une pile à combustion à hydrogène.
  • Le poids du véhicule après modification ne peut excéder 20 % de différence avec le poids initial.
  • Il est obligatoire de faire appel à un professionnel habilité pour ce type de travaux et utiliser un kit de retrofit électrique homologué
  • Le véhicule doit être immatriculé en France depuis au moins 5 ans. Pour une durée plus courte, le propriétaire doit demander accord au constructeur.

Néanmoins tous les véhicules ne sont pas éligibles au rétrofit ; il faut que l’automobile se trouve dans les catégories suivantes :

  • catégorie de classe L (motos, cyclomoteurs, véhicules tout-terrain etc…)
  • catégorie de classe N (Camions, camionnettes)
  • catégorie de classe M (Les voitures)

     Les voitures de collection et les engins agricoles ne peuvent donc pas être soumis à un retrofit.

Les Avantages du Retrofit 

  • Empreinte environnementale

Transformer son véhicule thermique en électrique a deux actions positives sur son empreinte environnementale. La première, est naturellement qu’il arrête l’usage de carburant polluant pour celui de l’électrique. La seconde est, que le rétrofit permet d’éviter l’achat et la construction d’un nouveau véhicule, ce qui représente une véritable économie de matières premières.

  • Bonus écologique

Depuis janvier 2020, le retrofit peut permettre d’accéder à une prime à la conversion considérable, allant de 2 500 à 5 000 euros pour une voiture, 5000€ pour une camionnette, 1100 € pour un deux ou trois roues entre autres…

  • Coûts d’acquisition réduits

On estime la fourchette de prix d’un retrofit compris entre 6 000 € (pour une citadine) à 20 000 € (pour un SUV premium). C’est une somme importante, mais néanmoins réduite comparée à celle d’un véhicule neuf électrique.

  • Coûts d’utilisation réduits

Le carburant d’une voiture électrique est tout simplement l’électricité. Quand on constate le prix du litre d’essence actuel, le calcul est rapide. L’électrique (ou retrofit) est plus cher à l’achat, mais plus rentable sur le moyen terme, en moins de 4 ans d’utilisation. (d’après UFC que choisir ?)

Les Inconvénients du Retrofit

Les principaux inconvénients du retrofit sont ceux des véhicules électriques standards : à savoir une autonomie limitée et des temps de recharge longs comparés au temps passé en station-service pour une thermique.                

Néanmoins ces deux enjeux sont au cœur des politiques publiques et des R&D des constructeurs. Nous devrions voir apparaitre progressivement de plus en plus de bornes de recharge super rapides et des progrès significatifs en termes d’autonomie.

A titre informatif, la Renault Zoe peut rouler jusqu’à 390 km sur une même recharge, tandis qu’une Tesla Model 3 peut dépasser les 600 km.

La fiabilité : le retrofit est une nouvelle pratique dans le monde du transport. Le marché est grandissant et le nombre de véhicules éligibles important, il est primordial de se tourner vers un expert reconnu pour un travail de qualité. A ce jour, nous vous conseillons d’adopter le retrofit principalement pour des véhicules destinés à du transport de proximité, telles que des citadines.

Besoin d’un véhicule électrique de proximité ?

N’hésitez pas à contacter l’un de nos spécialistes au 01 42 56 11 40

Une solution à fort potentiel qui peine à s’installer

Le retrofit va changer radicalement le mode d’acquisition des véhicules électriques, cependant l’implantation de cette technique prend du temps.
Tout d’abord, car nous avons le système légal le plus exigeant en Europe concernant cette pratique, qui n’est légale que depuis 2020. Chaque modèle est soigneusement surveillé avant d’obtenir son homologation.

Par ailleurs, la crise sanitaire a fortement ralenti ces projets. A ce jour, seule une dizaine de voitures rétrofitées ont vu le jour en France, d’après Challenge.

Néanmoins, nul doute que cette filière va prendre de l’ampleur. En effet, la loi Climat & Résilience a fixé l’objectif de transformer 1 million de véhicules thermiques d’ici 2030. Un projet bon pour notre économie et pour notre planète !

Le retrofit semble ainsi être la solution miracle, à condition que les infrastructures nécessaires soient mises en place, avec notamment le développement massif de fabrication française de batteries électriques et semi-conducteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page