Voyager en avion électrique, c’est pour bientôt ?

Roland Berger 304 Pipistrel ST

L’avion électrique serait la solution idéale pour continuer de découvrir le monde dans le respect de l’environnement. Mais où en sommes-nous ?

Pourquoi développer des avions électriques ?

  • Les avions actuels polluent énormément 

C’est probablement la raison la plus évidente incitant le développement de véhicules électriques et en particulier des avions. En effet, l’équivalent d’un aller-retour Paris/New York pour un passager (environ 12 000 km) émet 1 tonne de CO2e.

1 tonne de CO2e représente l’équivalent des émissions annuelles moyennes d’un Français pour le chauffage de son domicile. Face à une pollution atmosphérique pareille, deux possibilités apparaissent : le développement des avions électriques, ou la mise en place de restrictions au nombre de voyage par habitant.

En termes d’économies et de libertés individuelles, la 1ère solution semble la plus intéressante.

  • Contribution à la sécurité aérienne

Au-delà du respect de l’environnement, les avions électriques pourraient contribuer sérieusement à la sécurité aérienne. En effet, ces véhicules seraient moins sujets à des explosions à bord. Par ailleurs, la possibilité d’avoir un circuit de secours en cas de panne de l’appareil n’est pas négligeable.

  • Avancée technologie et faible entretien

Un avion à moteur électrique est quasiment silencieux comparé à un classique. Par ailleurs, les pièces constituant le moteur étant bien moins nombreuses, l’entretien du véhicule est bien plus simple.

Les principaux défis dans le développement d’avions électriques concernent l’autonomie et le poids des batteries.

spirit added
Rolls Royce – Spirit of Innovation

Où en sommes nous aujourd’hui ?

Besoin d’un véhicule électrique de proximité ?

N’hésitez pas à contacter l’un de nos spécialistes au 01 42 56 11 40

Le Velis Electro de Pipistrel : 1er Certifié EASA

Le constructeur Slovène Pipistrel est le premier (et seul à ce jour sur le marché) à avoir construit un avion électrique reconnu et certifié par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Il s’agit d’un biplace, léger, pratique et surtout électrique. Il présente un poids de seulement 428 kg, peut atteindre les 170 km/h et dispose d’une autonomie d’une heure, pour 40 minutes de recharge. Le groupe Textron vient d’acquérir Pipistrel pour 218 millions d’euros ce mois-ci, et compte bien développer cette première innovation, avec des modèles à propulsion électrique et hybride.

Roland Berger 304 Pipistrel ST 1
Velis Electro de Pipistrel

Le Spirit of Innovation : Le plus rapide au monde

En parallèle de ses voitures de luxe, Rolls Royce travaille activement sur son projet d’avion électrique Spirit of Innovation. En novembre 2021, ce dernier, monoplace, équipé d’un puissant moteur de 400 kW (soit 543 ch) a émis le record d’atteindre les 623 km/h en vitesse de pointe. Il s’est par ailleurs maintenu à 532.1 km/h sur une distance de 15 km.

Le City Airbus : un taxi volant signé Airbus

En septembre dernier, le constructeur tricolore dévoilait son projet futuriste City Airbus, destiné au transport de personnes aérien sur courte distance. Le véhicule, équipé de 8 moteurs et pouvant accueillir 4 passagers, disposera d’une autonomie comprise entre 80 et 120 km/h. Les premiers essais publics sont prévus pour 2023, de quoi imaginer une belle cérémonie d’ouverture pour les JO 2024 !

CityAirbus NG Sept21 5
City Airbus NextGen

Quelles perspectives pour l’avenir ?

Bien que le marché des voitures électriques soit en plein essor, celui des avions à propulsion hybride ou électrique est encore silencieux. Selon le chef de l’innovation d’Airbus, il faudrait encore plusieurs décennies avant de pouvoir remplacer les avions de ligne thermiques.

Le développement d’avions électriques rencontre notamment les difficultés liées à l’altitude, telles que celles du poids des batteries et de l’interférence des câbles d’alimentation.

Certains gouvernements expriment cependant leur espoir et confiance dans ces projets, comme celui de la Norvège qui a annoncé comme objectif d’intégrer les premiers vols commerciaux intérieurs dès 2030.

Les avions de lignes électriques, ce n’est pas pour demain, mais les courts trajets en taxi-volants : oui !

beautiful view clouds mountain clear sky shot from airplane min 1
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page