Pour ou contre les ZFE ?

CritAir

Qu’est-ce que les ZFE ?

Depuis quelques années, l’État développe activement les actions visant à réduire la circulation des véhicules les plus polluants en centre-ville. Dans ce sens, des zones à faibles émissions (ZFE) ont été instaurées dans plusieurs agglomérations. Cela s’accompagne notamment par l’essor des solutions de mobilité douce.

Une ZFE représente un périmètre dans lequel les véhicules les plus polluants n’ont pas le droit de circuler, de façon permanente ou temporaire. Le degré de pollution d’une voiture est défini par une vignette Crit’Air allant graduellement de 0 à 5 (0 étant les véhicules propres). Par exemple, les véhicules classés 4 et 5 ne seront pas autorisés à circuler entre 8h et 20h, sauf sous présentation d’une dérogation spécifique.

Combien existe-t-il de zones à faibles émissions en France ?

Aujourd’hui, il existe 5 ZFE en France dans les agglomérations suivantes :

  • La métropole du Grand Paris
  • La ville de Paris
  • Le Grand Lyon
  • La ville de Strasbourg
  • La métropole de Grenoble

Et 6 métropoles sont en train d’en mettre en place cette année :

  • La Métropole d’Aix-Marseille-Provence
  • La Métropole Nice-Côte d’Azur
  • La Métropole Toulon-Provence-Méditerranée
  • Toulouse Métropole
  • Montpellier-Méditerranée Métropole
  • Métropole Rouen-Normandie

Le gouvernement vise l’instauration de 45 ZFE à travers le territoire d’ici 2025, dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants. Ainsi, plus de 10 millions de véhicules seront concernés, soit 1/3 du parc automobile français.

ZFE
ZFE

Les Avantages des ZFE

En limitant la circulation de véhicules polluants, les ZFE améliorent la qualité de l’air en centre-ville et réduisent la pollution sonore et visuelle.

La pollution atmosphérique est la deuxième cause de mortalité évitable en France, entraînant chaque année près de 40 000 décès qui sont attribuables à une exposition durable aux particules fines. Le trafic routier représenterait à lui seul 57 % des émissions d’oxyde d’azote. Il est donc nécessaire pour réduire la pollution de l’air, de prendre des mesures visant à endiguer ce fléau.

L’Etat a mis en place de nombreux avantages tels que des subventions et des aides afin d’encourager les personnes à acheter des véhicules non polluants tels que la prime à la conversion, le bonus écologique pour tous, la prime Advenir etc. (vous pouvez retrouver la liste de ces aides ici)

Les Désavantages des ZFE

Malgré l’importance des avantages cités précédemment, l’instauration de ZFE s’accompagne également de désavantages non négligeables.

Bien que les aides du gouvernement soient multiples pour passer à l’électrique, certains ménages ne seront pas en mesure d’acquérir un nouveau véhicule, et se verront interdits de circuler en centre-ville. Emmanuel Macron vise à réduire ces inégalités par la création d’un Plan Leasing à moins de 100€ par mois.

Le second inconvénient concerne les coûts supplémentaires pour le contribuable. En effet, que ce soit les aides publiques à l’achat, ou l’installation des nouvelles caméras pour verbaliser, les ZFE s’accompagnent de charges relativement importantes. A noter, les véhicules ne respectant pas les Crit’Air nécessaires, s’exposeront à une amende forfaitaire de 68 euros, voir de 135 euros pour les bus, cars et poids-lourds. 

Ce sujet était un sujet de discorde entre les candidats de la présidentielle, Marine Le Pen, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon y étaient fortement opposés, avec comme argument principal la discrimination engendrée par ces zones. La réélection du président permettra de continuer le développement de cette stratégie.

Critair grille 2 1024x576 1
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page